LE TEMPS ET REIKI





Que de personnes trouvent extraordinaire la pratique Reiki. Combien sont enchantées, en tous cas le disent, des effets positifs du soin reçu et donné. Beaucoup veulent apprendre, car après tout, une fois la connexion définitive acquise, se soigner est gratuit! C'est quand je veux, comme je veux, proclamait le slogan.

Oui, mais… Mais nous n'avons pas le temps. Reiki indéniablement nous fait du bien, mais nous ne pouvons consacrer une heure à sa pratique quotidienne.

Alors essayons d'en discuter, voulez–vous?!

Reiki, comme transmis et pratiqué aujourd'hui, trouve son origine au Japon au début du XIXème. Aujourd'hui, tout le monde y a accès, il suffit de trouver un professeur qui vous convienne, un lignage avec lequel vous êtes en accord, s'inscrire à un cours valable et être connecté définitivement. Cela prend deux jours au premier niveau et un peu d'argent. Avant le Dr. Usui, tout le monde n'avait pas accès ni au savoir, ni à la pratique et encore moins aux soins que l'on peut prodiguer. Tout simplement parce qu'il fallait une vie de méditations et autres pratiques énergétiques pour acquérir et le savoir et le niveau énergétique.

Un peu comme ces bols tibétains qui chantent merveilleusement: ceux réellement créés par des moines ont été façonnés trois à cinq fois avant d'atteindre le son et la forme qui correspond au moine bouddhiste et cela lui aura pris toute sa vie. Ceux en vente actuellement sont souvent faits de manière industrielle ou artisanale mais ne requièrent plus la transcendance pour créer la forme suprême. Ils sont beaux, simples et accessibles, que demander de plus.

Donc aujourd'hui, il nous suffit de pratiquer une heure par jour pour 'rattraper' toute une vie. C'est un aspect dont nous devrions tenir compte. Qu'est ce qu'une heure quotidienne comparer à une vie, pour atteindre ces bienfaits?

Sauf qu'il nous faut trouver cette fameuse heure dans la journée. Qu'aujourd'hui, comme hier, une journée est faite de 24 heures (occidentales et douze asiatiques) et que nous sommes très occupés, au travail ou simplement une maman qui jongle avec les enfants, le mari et tout le reste. Alors comment ajouter une heure à ce programme?

Au début, beaucoup d'entre nous pratiquent le soir, avant d'aller dormir. Ca relaxe mais souvent nous nous endormons avant la fin et risquons de 'mettre' du Reiki toujours aux mêmes endroits. Puis, souvent nous évoluons vers l'heure de table, où s'isolant dans une salle de réunion, un banc de parc ou son propre bureau, nous pouvons discrètement pratiquer notre heure. D'aucuns, comme moi, se lève une heure plus tôt et démarre leur journée avec le soin d'une heure. Au cours de son chemin, cette heure évolue, se déplace.

Ce qui à mes yeux est important, c'est que Reiki existe, est accessible à tous et s'appelle ainsi parce que le docteur Usui était d'origine japonaise. Je crois sincèrement, que toute culture et en tous temps, l'énergie universelle vitale fut à disposition avec telle ou telle méthodologie, tel ou tel chemin d'initiation et de pratiques. Il se fait qu'aujourd'hui nous disposons d'une méthode, voire plusieurs selon le lignage, pour accéder tous et toujours à cette énergie. Qu'elle s'appelle Reiki, Chi ou autre. Seule compte la pratique.

Pour conclure je dirais ceci, quand Reiki croise notre chemin, que nous en bénéficions, prenons le temps d'en bénéficier pleinement, pour notre plus grand bien et pour celles et ceux à qui nous le prodiguons.